Revenir au site

ALIMENTATION & SAISONS

Mieux manger afin de respecter notre planète

· Impact environnement,le bio,vegan,naturelle,nutrition

« Manger de saison », voilà un conseil bien difficile à suivre et à comprendre quand on regarde les rayons de nos magasins : de nos jours, il est tout aussi aisé de manger des fraises, des concombres et des avocats en été, qu’en hiver.

Alors pourquoi se restreindre aux produits de saison quand on a la possibilité de manger ce qu’on veut, quand on veut ?

Et bien nous allons voir dans cet article, que consommer des produits d’été en hiver, ne réponds ni aux besoins de notre corps, et n’aide en rien à la conservation de notre magnifique planète.

Un produit de « saison » qu’est-ce que cela veut dire ?

Un produit de saison est un aliment qui respecte son cycle naturel de croissance (arrive naturellement à maturité) sans que celui-ci ne soit accéléré artificiellement (serres, ajout de substances chimiques etc…). Chaque aliment à son propre cycle de croissance et il est important de le respecter.

Pourquoi consommer des produits de saison ?

Aujourd’hui Coup d’barre te donne 5 bonnes raisons de manger des produits de saisons :

1. Ecouter les besoins de notre corps

« Que ton aliment soit ton seul médicament. » - Hippocrate

La nature est si bien faite qu’elle produit les aliments dont notre corps a besoin au bon moment. Chaque saison apportera les fruits et légumes nécessaires pour répondre à la demande de notre corps en macronutriments, micronutriments, vitamines, minéraux et oligoéléments.

Au printemps : C’est une saison qui permet la transition progressive entre les produits chauds et frais afin d’éliminer les déchets métaboliques emmagasinés.

En été : Notre corps aura besoin d’un apport d’eau important afin de compenser les pertes hydriques dues aux fortes chaleurs (transpiration).

En automne : Tout comme le printemps, l’automne permettra aussi de purifier et nettoyer le corps. Le corps compensera en partie sa perte de chaleur dans les aliments (graisses végétales et sucres lents).

En hiver : L’organisme va vouloir garder une température corporelle chaude. On se tournera donc vers des boissons et plats chauds.

Chaque aliment a donc un rôle bien déterminé et arrivera à maturité au meilleur moment pour subvenir à nos besoins. Notre corps ne réclamera donc pas de fraises en hiver, mais nous incitera plutôt à boire un bon chocolat chaud !

2. Valeurs nutritionnelles augmentées

Les nutriments apportés par les fruits et légumes vont diminuer progressivement après la récolte. Les valeurs nutritionnelles sont donc plus importantes lorsqu’on les consomme dans les jours qui suivent leur cueillette. Leurs qualités gustatives sont aussi bien meilleures lorsqu'ils ont été récoltés à maturité.

Plusieurs études scientifiques démontrent également que les fruits et légumes importés, perdent tous leurs bienfaits nutritionnels pendant leur transport. A savoir que les produits biologiques sont ceux ayant les meilleures qualités nutritionnelles sur le marché. En effet, une pomme biologique apportera une quantité plus importante de nutriments qu’une pomme non bio.

(Si tu veux en savoir plus sur la culture biologique, n’hésite pas à aller voir nos articles qui parlent du bio « L’importance du Bio 1 & 2»)

3. Privilégier les circuits courts

Comme nous l’avons dit dans le paragraphe ci-dessus, les produits importés perdent leurs nutriments, alors que les produits frais et venant d’être récoltés, gardent leurs propriétés nutritionnelles. Manger de saison permet donc de favoriser les producteurs locaux et les circuits courts, réduisant d'autant plus notre impact carbone*.

Il existe des associations telles que les AMAP (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne) et Les Jardins de Cocagne qui proposent d’aller chercher nos fruits et légumes directement à la ferme. On peut selon l’exploitation, cueillir nous-mêmes nos fruits et légumes ou repartir avec un panier de saison.

Si tu préfères choisir tes fruits et légumes aux supermarchés, il est important de regarder leur provenance et de suivre le calendrier des produits de saison. Favoriser les circuits courts, c’est ainsi privilégier les échanges entre les producteurs et les consommateurs, mais c’est aussi très économique.

*Volume de CO2 émis par un objet, une entreprise, un humain dans son mode de vie ou de fonctionnement. Plus cet impact est élevé plus cela aura un impact négatif sur l’environnement. Il faut donc la réduire.

4. Augmenter la diversité des aliments et des recettes que l’on consomme

Il est vrai que certaines saisons (printemps et été) paraissent plus riches en aliments que d’autres. Mais aller cueillir par nous-mêmes nos fruits et légumes, nous permet de découvrir de nouvelles variétés et d’avoir de nouvelles idées de recettes.

En effet, 75% de l’alimentation mondiale n’est représentée que par 12 espèces végétales et par 5 espèces animales.

Quoi de mieux alors, que d’aller découvrir de nouvelles variétés de fruits dans les vergers ou de légumes dans les exploitations ?

5. Protéger l’environnement

Les fruits et légumes importés dans notre pays (et pouvant être hors saison), sont dans un premier temps transportés par avion et bateau, puis dans un second temps, livrés par camions ayant des systèmes de climatisation et de réfrigération qui aident à la conservation des aliments.

Un fruit importé nécessite donc « 10 à 20 fois plus de pétrole » qu’un produit local. Leur impact carbone est donc bien plus élevé qu’un produit local. De plus, quand on sait que près d’un tiers de la nourriture est gaspillée, on se demande bien pourquoi on continue d’importer ! La culture intensive et l’utilisation de produits chimiques, participent également à la destruction de la biodiversité, des terrains et des sols.

N’oublions pas non plus que les produits importés, sont souvent entourés de plastique afin de les protéger lors du transport. Au contraire, chez le producteur, dans les épiceries et sur les marchés, on peut venir directement avec sa caissette et n’utiliser aucun emballage.

Acheter local et de saison permet donc aussi de réduire nos déchets et notre empreinte écologique.

(Si tu veux en savoir plus sur l’impact du plastique sur l’environnement, nous te conseillons d’aller voir l’article « Le 6ème continent plastique ».

Aimerais-tu que Coup d'Barre te présente quelques aliments et leurs bienfaits, pour chaque saison ?

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK