Revenir au site

LE RENCORCEMENT MUSCULAIRE POUR LES SPORTIFS

Comprends le renforcement et deviens performant !

· performance,Trucs et astuces

On ne peut pas le nier, le renforcement musculaire est aujourd’hui à la mode. En complément de son sport principal ou pour y substituer, nombreux sont ceux qui pratiquent des séances d’abdos et de gainage.

Mais comme toujours, les informations que l’on reçoit ne sont pas toujours parfaites… et parfois même erronées…

C’est pourquoi, encore une fois, Coup d’barre a décidé de t'expliquer les bases du renforcement musculaire, ses caractéristiques, ses avantages et les bénéfices que celui-ci peut t'apporter si tu le pratiques correctement. Si tu pratiques un autre sport que du renforcement, cet article te présenteras cette discipline sous une nouvelle approche.

Un article différent de ceux traitant du sujet, mais surement tout aussi intéressant.

Dans ce premier article, nous allons voir les bases du renforcement musculaire qui sont rarement expliquées et connues.

Renforcement musculaire ≠ musculation

Afin de commencer au mieux et de limiter tous risques de blessures qui pourrait être néfastes en t'empêchant de pratiquer ton sport, nous allons poser certaines bases sur le renforcement musculaire, son but et son utilité.

Le renforcement musculaire, contrairement à la musculation qui s’opère avec des charges lourdes, se pratique sans charges ou avec de très légères. Cette différence entre musculation et renforcement musculaire à un gros avantage, qui en est sa première caractéristique.

Le renforcement ne doit pas générer une fatigue musculaire trop importante. Le renforcement musculaire est complémentaire à un sport déjà pratiquer et doit donc ne pas être un substitut. Le but des séances est de renforcer le corps et non de la fatiguer. Les séances de renforcement ne doivent, idéalement, pas générer de fatigue supplémentaire. Si ce principe est respecté, l’athlète pourra enchainer ses entrainements dans sa discipline principale étant frais et bénéficiant du tonus travaillé en séances. A l’inverse, si le renforcement génère de la fatigue, le sportif devra, soit attendre que son corps récupère avant d’entamer un entrainement, soit réaliser ses entrainements avec un corps fatigué. Dans les deux cas les bénéfices que peut apporter des séances de renforcement musculaire ne sont pas optimums.

Pour faire une analogie avec la course à pied, le renforcement est similaire au footing en aérobie alors que la musculation correspond à des séances d’intensité. Les deux sont utiles et bénéfiques à l’athlète, mais en aucun cas ils ne sont substituables l’un à l’autre.

Le renforcement musculaire : un outil

Comme expliqué dans le paragraphe précédent, le renforcement musculaire est un outil afin d’être plus performant et ne doit pas être considéré comme une fin en soi. Dans cette optique, il est intéressant pour le sportif de travailler certaines faiblesses, points faibles qui limite la performance dans sa discipline. Le renforcement doit être individualisé afin de répondre au maximum aux besoins et compenser les lacunes spécifiques de chaque athlète. En ciblant les domaines où l’athlète présente certaines faiblesses et en travaillant spécifiquement dessus lors des séances, le sportif pourra tirer un maximum de bénéfice de son renforcement musculaire.

Conclusion

Dans ce bref article, nous avons tout d’abord fait la différence entre renforcement et musculation et déterminer les objectifs de chacune de ces deux disciplines pour ensuite enchainer avec le caractère individuel de renforcement pour tirer le maximum de bénéfice et ainsi augmenter ses performances.

La semaine prochaine, nous verrons quelles sont les étapes à respecter pour éviter de se blesser et progresser rapidement.

Lire la suite de cet article ...

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK