Revenir au site

BIERE & SPORT

Une boisson de récupération physique ?

· Nutrition,Entrainement,Récupération

La bière, boisson phare de l’été, conviviale et rafraichissante, elle est adorée de tous … Qui ne rêve pas d’une bonne bière après un circuit vélo entre amis ? Mais est-ce vraiment une bonne boisson de récupération après un effort ? Coup d’Barre fait aujourd’hui le point avec toi sur ce sujet.  

La bière, une boisson alcoolisée …  

A-t-elle des bienfaits ? 

Associée à un mode de vie sain, la consommation modérée d’alcool pourrait avoir des bienfaits, notamment des vertus cardioprotectrices… Mais attention, nous te mettons en garde il ne faut pas en abuser ! Les effets néfastes de l’alcool sur la santé sont aussi importants (voire plus) que les effets bénéfiques (risque de développer un cancer). 

Après une séance de sport, un entrainement marathon, un circuit vélo, tu as envie de prendre une bière pour décompresser et récupérer après ces efforts intenses, de partager un moment convivial entre sportifs. Est-ce vraiment une bonne idée ?  

La bière semble tout de même avoir des bienfaits sur lesquels certains se reposent. On peut penser qu’elle contient de l’eau qui permet une bonne hydratation après un effort mais tu verras que c’est une idée reçue. Elle contient également des vitamines du groupes B et des minéraux comme le magnésium et le potassium, importants pour la récupération physique, mais surement pas en grande quantité.  

Pour les amateurs de bière le houblon est présenté avec de nombreuses vertus : anticancéreuses, antiinflammatoires, antioxydants … Mais n’oublie pas qu’il s’agit d’une boisson alcoolisée !  

On pense aussi que la bière contient des glucides qui permettent donc d’apporter de l’énergie grâce austock de glycogène …  

Alcool et récupération physique : combo perdant  

Le problème dans tout ça c’est l’alcool ! Tous ces bienfaits cités sont retrouvés dans d’autres aliments : fruits et légumes, barres de céréales comme la Ravito … beaucoup plus sains qu’une boisson contenant de l’alcool.  

Quand tu fais un effort physique tu transpires et qui dit transpiration dit déshydratation ! Or l’alcool n’aide en rien à l’hydratation, au contraire elle déshydrate ton corps encore plus ! En buvant de la bière, tu auras envie d’uriner (l’alcool est un diurétique) et donc cela va favoriser la déshydratation, mais aussi le risque d’avoir des crampes.  

L’éthanol est hypoglycémiant, il empêche le foie de réguler correctement les stocks de glycogène et donc de libérer le glucose afin de donner de l’énergie suffisante dont le corps a besoin après un effort. Pourtant le ravitaillement des réserves de glycogène est primordial pour la bonne récupération du corps.   

Si le corps n’est pas correctement hydraté après un effort il ne peut pas bien récupérer. Il n’y aura donc pas de bonne récupération optimale des fibres musculaires endommagées par l’activité. L’alcool empêche donc les muscles de se regénérer et d’utiliser les acides aminés (risque d’altération de la synthèse des protéines) et le glucose pour réparer des fibres musculaires.  

L’alcool risque aussi d’entrainer l’augmentation de la sécrétion de la cortisol, hormone du stress et donc d'avoir un impact négatif sur la récupération sportive.  

De plus, quand tu bois de l’alcool la qualité de ton sommeil est altérée. Or, on sait que le sommeil est bénéfique pour une bonne récupération.  

L’alcool limite aussi l’élimination des déchets (acides lactiques, acides uriques, …) pourtant important afin d’éviter des crampes ou courbatures, par exemple.  

Bière sans alcool et sport 

Quand on retire l’alcool de la bière, elle semble dévoiler alors de nombreux bienfaits !  

Elle peut être perçue comme une boisson isotonique de récupération : elle comporte de l’eau, des glucides et des électrolytes (magnésium, potassium, sodium, …) importants pour le processus de récupération et de réhydratation du corps. Ces bières contiennent également, comme cité précédemment, des vitamines du groupe B, impliquées dans la production d’énergie et dans le bon fonctionnement du système nerveux.  

Les bulles contenues dans cette boisson peuvent entrainer un inconfort gastrique. Chacun les tolère différemment, donc à toi de voir !  

Bière dite « de récupération » … Qu’est-ce que c’est ? Que faut-il en penser ?  

Certains passionnés de sport et de bière se mettent à réfléchir à la fabrication d’une bière spéciale de récupération après une bonne séance de vélo, running, …  

Certaines bières de récupération sont dites « sans alcool » (0,7%) mais il est bien indiqué que ce ne sont pas des bières comme on peut l’entendre «après effort », comme ta boisson isotonique. En effet, elles sont plutôt vendues à des personnes qui souhaitent se faire plaisir après un effort entre amis par exemple. Ce sont des bières artisanales, non filtrées afin de conserver tout de même les bonnes propriétés de cette boisson (contrairement aux bières classiques).  

D’autres bières vendues à des fins de récupération sportive contiennent de l’alcool. Même si ce degré d’alcool est < 5% cela reste une boisson alcoolisée. En effet, pour avoir l'allégation « sans alcool » la boisson doit en contenir moins de 1,2%. Et tu connais notre avis sur les boissons alcoolisées après le sport …  

D’autres marques de bières de récupération comparent leurs produits à des boissons favorisant performance et récupération physique. Il s’agit de bières sans alcool, évitant la déshydratation, comportant des glucides et des protéines nécessaires après un effort. Les protéines ajoutées sont des hydrolysats de lactosérum qui ont pour points positifs d’être facile à digérer, d’avoir une absorption rapide et de présenter une bonne composition en acides aminés pour la régénération des fibres musculaires.  

Cependant, après un effort il est préférable de favoriser un repas sain à base de protéines (animales, végétales) et boire de l’eau, voire une boisson adaptée si l’effort était intense.  

En conclusion … Que faut-il retenir ?  

Conserver le plaisir qu’on a de se retrouver autour d’une bonne bière entre amis est important pour son moral… avec modération toujours ! Le mieux à faire est d’attendre au moins deux heures avant de boire un verre, consommer plutôt une bière avec un faible degré d’alcool (< 5°) et en attendant surtout bien s’hydrater. La bière sans alcool semble alors être une bonne alternative si on ne veut pas perdre l’aspect convivial et rafraichissant de cette boisson. 

Toujours est-il que si on a des doutes sur les qualités de ces bières sans alcool après le sport rien de mieux que boire de l’eau (ou sa boisson iso).   

Tu peux retenir que boire de l’eau et manger sainement, équilibré et de saison est la clé du succès. 

Sources

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK