Revenir au site

Continuer à courir durant le confinement

Tout d’abord, Joyeuses fêtes de Pâques, bien que différentes !

La semaine passée, nous avons parlé du home trainer et de tous les bénéfices que celui-ci peut avoir en cette période. Nous avons également abordé les différents points d’attention pour ne pas être contre-productif lors de ces entrainements.
Aujourd’hui, nous allons aborder un sujet assez similaire, le tapis de course à pied.

Bien que cet appareil soit bien moins répandu que le home trainer, le tapis de course peut également remplacer des séances ce course à pied.

Dans cet article, Coup d’Barre vous donne quelques conseils pour tirer le maximum de votre tapis.

Bonne lecture !

Le tapis de qualité

Comme le home trainer, le tapis est conçu pour des séances de qualité et non pour enchainer les semi-marathons tous les deux jours. En cette période particulière, on pourra pousser le compteur kilométrique un peu plus loin, mais tout en gardant bien à l’esprit que sur tapis qualité prime toujours sur quantité.

Il est tout à fait possible de faire des sorties « longues » de moins de 15km car le tapis peut simuler les pentes et les vitesses que vous souhaitez quand vous le souhaitez, vous ne dépendez pas du terrain. Les sorties dites longues peuvent donc être plus brèves.

Attention à la poussée

Un point d’attention à ne pas négliger quand on s’entraine tout le temps sur tapis est la phase de poussée qui est différente que lorsqu’on court. En effet, sur tapis, le sol glisse sous nos pieds ce qui entraine une « paresse » musculaire en fin de poussée. Sans palier à cette différence avec la course sur route, vous allez progressivement perdre en propulsion et donc réduire votre performance.

Une astuce facile pour remédier à ce petit désagrément est de courir avec une légère pente. Celle-ci vous obligera à pousser plus longtemps en fin de poussée et vous pourrez plus facilement garder votre foulée lors de vos retours sur route.

Attention à la durée

Enfin, comme sur home trainer, les entrainements sur tapis déshydratent beaucoup plus vite le corps. Il faut donc être vigilant à bien s’hydrater et si vous courrez longtemps à installer un ventilateur et tout autre système pour vous rafraichir lors de votre effort.

Attention à la mobilité

Si habituellement vous aviez comme routine de courir sur des sentiers et des chemins cabossés, il est primordial de compléter ses entrainements sur tapis avec de la proprioception afin de garder une bonne mobilité articulaire. La monotonie engendrée par le sol constamment plat aura tendance à réduire la mobilité de vos articulations.

Conclusion

le tapis est un excellent substitut quand on n’a pas d’autre choix mais il faut faire attention à

  • Sa phase de poussée
  • Son hydratation
  • La mobilité de ses articulations (à travailler en plus)

On se retrouve lundi prochain pour un nouvel article, d’ici là portez-vous bien

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK